Page principaleÀ propos

AU COMMENCEMENT ÉTAIT LE WEBZINE

Au commencement était un webzine promouvant la prise de parole de femmes dont on parlait beaucoup dans les médias mais à qui on ne donnait pas la parole. Plus de 9 000 000 de pages vues, plus de 20 000 abonnées, autant d’indicateurs qui nous font dire que ce magazine s’est imposé comme un modèle et l’une des premières tribunes des femmes différentes comme tout le monde !

.

AINSI PARLA LA COMMUNAUTÉ

Une fois la parole libérée, le moment était venu de poser une question simple à cette communauté de femmes : que voulez-vous vraiment ? Les réponses ont été les suivantes : « je veux être plus riche ; je veux éprouver ma capacité à changer le monde ; je veux ressentir mon auto-détermination et mon autonomie d’action ; je veux sentir que je suis en contact avec d’autres personnes ».

.

QUE L’ACTION SOIT ET L’ACTION FUT

Comment répondre à ces besoins ? Nos suggestions furent celles-ci : réfléchissons ensemble pour trouver des solutions, concevons un produit. Vendons-le en le faisant connaitre par le bouche à oreille. Tirons des bénéfices de notre action. Toutes les participantes contribueront au design, à la détermination du prix… Agissons en personnes de pensée et pensons en personnes d’action.

.

L’AN 0 DE BABELBAG

L’objet. Un sac à main. Pourquoi ? Nous n’en savons rien. Toujours est-il que cette intelligence collective l’a décidé. Objet d’apparat pour certains, objet utile pour d’autres, il apparaît souvent comme une extension du domaine de la personne. Autant d’éléments qui nous font penser que De Vinci avait tout compris en en dessinant un il y a 5 siècles.

La forme. Inspirée de l’« Oiseau » de Brâncuși, la forme du Babelbag est singulière. Elle a une esthétique particulière qui tente d’exprimer une certaine fluidité. Elle évoque également une goutte d’eau et nous renvoie aux méditations autour de l’eau et son caractère. Elle se veut simple. La simplicité n’est-elle pas la sophistication ultime ?

La couleur. Du Noir jaillit la lumière. Le noir comme couleur unique et des perceptions qui changent en fonction de l’œil de celui qui le regarde. Cette approche du sculpteur Pierre Soulage a inconsciemment influencé nos créations. Une seule forme, une seule couleur et autant de matières qui font que le noir n’est jamais tout à fait le même.

La fabrication. C’est une contribution au redressement productif global. Produits dans des ateliers en France, en Tunisie ou en Chine, peu importe le lieu. Seuls comptent le savoir faire et le rapport qualité/prix pour proposer un bel objet au bon prix. Sa conception a un impact sur l’individu qui le fabrique, quelle que soit son origine géographique.

Le juste prix. Nous aurions pu vous duper avec un long discours sur la marque. Nous aurions pu recruter une égérie, offrir des produits à des influenceurs ou vendre les produits aux boutiques afin qu’elles multiplient leur prix par quatre. Oui, mais non ! Nous avons limité les coûts de communication et de distribution afin d’obtenir un prix public honorable.

.

L’ESPÉRANCE DE BABELBAG

Il y a bien longtemps, des hommes et des femmes ont eu un projet commun : celui de construire une tour suffisamment haute pour atteindre le ciel. Une même langue les unirait. En appliquant au monde moderne l’histoire contée dans la Genèse, le Babelbag devrait être l’Espéranto de la maroquinerie, le sac qui met tout le monde d’accord. Un projet fou diront certains, une véritable utopie.

X