Est-ce que tu es heureuse ? ». Cette question, c’est Rédha qui me la pose régulièrement, ainsi qu’à toutes les personnes de son entourage. La première fois qu’elle m’a été adressée, je n’ai pas su répondre sur le coup. Non que je sois malheureuse, loin de là, c’est juste que peu de gens dont moi se demandent au quotidien si ce qu’on fait nous satisfait, si notre vie nous plaît. Si nous la subissons ou au contraire, si nous faisons des choses qui lui donnent du sens.

En discutant de ça avec mes amis, ma famille, mes camarades de classe, mes voisins dans le train, mes collègues à l’incubateur, à la boxe, etc., je me suis rendue compte que de manière générale, ils s’ennuient. Ils veulent changer de vie mais n’osent pas (ou aimeraient du moins faire des choses qui les sortent de leur routine), découvrir de nouveaux horizons mais n’y arrivent pas, par crainte de le faire seul, de se planter. Par crainte aussi de ne pas assez frapper fort et de faire des choses qui peuvent sembler insuffisantes, pas très remarquables. Et c’est ici que se situe le problème.

Se fixer des objectifs à atteindre, relever des challenges, se dépasser, voilà des choses que l’on devrait faire au quotidien pour enfin se concentrer sur l’essentiel. C’est bête à dire, mais je vous promets que c’est ce qui peut vous changer la vie ! J’en ai fait l’expérience avec le sport et maintenant avec Babelbag. C’est d’autant plus important dans le business parce qu’autrement, ce serait compliqué et surtout vite ennuyeux. Créer de la richesse, de l’émulation… C’est ce qui nous anime au quotidien avec Redha et c’est ce qu’on aimerait partager avec vous.

Quand j’en ai parlé à ma copine Laurianne, elle s’est souvenue d’un été durant lequel, pour partir à Berlin, elle avait décidé avec une amie de cuisiner des cookies et autres douceurs pour les vendre sur la place du marché de sa ville car fauchées. Ça a tellement bien fonctionné que le lendemain, elles y sont retournées avec un stock de gâteaux cuisinés toute la nuit ! Elles ont pu s’acheter des billets et partir avec un peu d’argent de poche. Je sais, ça peut vous sembler banal (encore que, c’est pas tout le monde qui se débrouille comme ça !), mais en plus d’être un moment de partage et de rencontre, c’est également le début d’une manière d’être : celle de trouver un moyen, honorable et malin, afin de réaliser ses rêves quels qu’ils soient. Ça commence par un « petit » voyage et ça finit par un tour du monde. J’ai établi une liste de tous les challenges que j’aimerais réaliser et (ne riez pas) ça va de « participer à une compétition de boxe » à « m’offrir une île » en passant par « arrêter de dire des gros mots ». Bien entendu, je ne mettrai pas le même temps, la même énergie ni les mêmes moyens en œuvre pour les réaliser mais une chose est sûre, la détermination sera la même !

Ce qu’on vous propose, c’est de relever ensemble des challenges du quotidien, des plus dérisoires au plus spectaculaires ! On DIRA CE QU’ON FAIT et on FERA CE QU’ON DIT et attention, c’est un principe auquel il ne faudra pas déroger. Il ne faut pas avoir peur de l’échec, c’est de nos erreurs qu’on apprend le plus mais ça, vous le savez déjà.

Alors, est-ce que vous êtes ok pour des challenges ? Avez-vous des défis que vous souhaiteriez relever avec d’autres ?

Tags: , ,

2 commentaires

  1. Kal dit: 27 mai 2013

Trackbacks and pingbacks

Pas de rétrolien ou pingback disponible pour cet article

Laisser une Réponse

X