Posts Taggés ‘My Little Society’

Parmi les caractéristiques du Babelbag, on trouve le changement (chaque mois) de sa couleur et/ou matière. Pour le prochain, celui de novembre, on va tenter de répondre à vos demandes en vous proposant un Babelbag camel ou tabac. Les cuirs sont différents du premier. Pas de petits grains, plutôt un veau lisse, léger et toujours d’excellente qualité.

Cuir de veau pleine fleur couleur camel

Cuir de veau pleine fleur couleur tabac

Alors, camel ou tabac ? Votez pour celui qui vous plaît, nous pourrons ensuite lancer la fabrication d’un prototype auprès de l’atelier.

Comme vous le savez, Babelbag a enfin été lancé ! Le stock du 1er Babelbag a été écoulé. Encore merci aux membres de la communauté ayant passé commande. Presque tous n’avaient jamais commenté les billets retraçant l’aventure. Comme quoi, vous êtes nombreuses et nombreux à nous lire, nous suivre et nous soutenir dans l’ombre. Un énorme merci à vous. Nous publierons bientôt des infos concernant le prochain Babelbag, en espérant que vous soyez toutes au rendez-vous. Mais en attendant, voici une nouvelle étape dans le projet My Little Society.

Dans My Little Society, il y a d’un côté Babelbag et de l’autre Kidlink. Comme nous vous l’avions dit, c’est pour nous le moyen de tester les deux modèles économiques sur lesquels nous avons travaillé ensemble pendant quelques mois déjà. Celles qui étaient plutôt intéressées par le négoce, l’activité de micro business, pourront donc s’orienter dès maintenant vers Kidlink. L’idée étant d’avoir d’un côté un réseau de femmes mais aussi d’organiser des challenges avec des écoles. Nous avions soumis l’idée dans le premier appel à compétences publié sur le site. Elle a reçu un écho favorable de la part d’une lectrice, Dounia, professeur de vente dans un lycée professionnel à Mulhouse, qui a trouvé l’initiative géniale. Voilà comment le premier challenge a vu le jour.

L’objectif du challenge ? Permettre à des élèves d’avoir la possibilité de pratiquer sur le terrain ce qu’ils ont appris en classe. Un peu comme dans les séries américaines de notre enfance (haha les références), quand Michelle ou Rosy se retrouvent à vendre des barres chocolatées pour la caisse de la classe. C’est à peu près ça. L’argent gagné par les élèves servira à financer les activités du groupe. Et surtout, leur permettre de voir qu’ils sont capables de se débrouiller seuls, de pratiquer la vente, le commerce dans la vraie vie, de valoriser leur parcours scolaire…

La première classe du challenge des écoles My Little Society

Chaque semaine, la petite tribu de Dounia publiera son carnet de bord relatant les grands moments de leur participation à l’aventure Kidlink – My Little Society. Petit avant goût aujourd’hui, avec la photo de cette merveilleuse classe. Il faut les encourager, on attend donc vos commentaires, ils vous lisent !

Si vous aussi, en tant que professeur de vente ou de commerce, vous souhaitez que votre classe participe à ce challenge, contactez-nous : hijab.and.the.city@gmail.com (si vous êtes un élève, vous pouvez nous mettre en relation avec votre enseignant).

Oui, nous sommes toujours dans la place ! C’est juste qu’après l’engouement autour de notre super BAG, il a fallu faire le même travail qu’avec le HAT : trouver des ateliers et des fabricants capable de respecter notre cahier des charges (délais, quantités…) et adhérer au projet dans son ensemble. Et je crois qu’on peut dire qu’on y est presque, tout en restant en France. De toute manière, on vous tient vite au courant ! En attendant, il faut s’atteler aux autres tâches qui vous nous permettre d’avancer dans notre création d’entreprise. Car oui, c’est bien de cela qu’il s’agit, sauf que nous concernant, le nombre de participantes/entrepreneuses est indéfini, et il n’y a pas de barrières géographiques grâce au web !

Vous avez pu remarquer au niveau de la barre des catégories l’apparition d’un « appel à compétences » (et d’autres pages que je vous invite à visiter régulièrement), le but étant de solliciter votre savoir-faire et vos contributions pour des tâches précises nécessaires au développement de My Little Society. Par exemple :

nous travaillons actuellement sur la nouvelle version du site et pour étoffer les contenus, nous traduisons les pages de présentation à commencer par l’à propos. Toutes les langues et tous les dialectes sont les bienvenus ! Projet universel, visiteurs issus de différents pays… Vous imaginez une « guirlande » de drapeaux  sur la page d’accueil ? Coolos nan ? On a déjà la version anglaise, allemande, espagnole (et je reremercie les filles qui en sont les auteures). La maltaise et la néerlandaise arrivent. On devait avoir la persane, la japonaise, l’arabe, la chinoise, la russe… Allez les traductrices (et traducteurs !), on vous attend ! On accepte même l’elfique haha. il faut promouvoir le projet, réfléchir aux différents moyens, supports, objets, relais pour le faire. Vous avez une expérience dans la communication, les relations presse, le marketing ? Etudiante ou professionnelle confirmée, écrivez-nous !

Vous avez d’autres compétences que vous pensez utiles pour le projet ? Une seule adresse : hijab.and.the.city@gmail.com. My Little Society, c’est pour vous le moyen de participer à la création d’une marque et/ou intégrer un réseau et/ou gagner de l’argent et/ou rencontrer du monde et/ou acquérir de l’expérience… En résumé, c’est un périple génial à vivre à plusieurs !

Adressez-moi un mail (en indiquant dans l’objet que c’est pour l’appel à compétences) et comme avec les autres, je vous répondrai et appellerai si c’est nécessaire. Si vous êtes en région parisienne, on pourrait même se capter en petit groupe pour un café. Concernant les brunchs/rencontres et les nombreux messages et mails que je reçois à ce sujet, ils reviennent très bientôt. Je vous en dis plus très bientôt. Restez connectées, les publications vont petit à petit retrouver un rythme régulier.

Bien le bonjour à toutes et à tous ! C’est débordante de joie, d’ambition et de motivation que je me présente en tant que styliste de la team afin de mettre une pierre à l’édifice My Little Society ! Attention roulement de tambour… fond sonore : Symphonie N°7 de Beethoven.

Moi Océane, je lève fièrement la main droite et fais le serment d’imaginer, dessiner et coudre tout ce qui pourra être utile au bien-être des femmes qui contribuent à l’évolution de ce projet où nous sommes tous acteurs !! (vous avez normalement en tête la vision de nous tous, les yeux vers le ciel, avec la main gauche sur le cœur et le regard fière…). C’est sur ce même fond sonore que je vous confie mes chères qu’il y a un an, en plein dans mon BTS design de mode, je me posais un tas de questions seule dans mon coin : « Sur quel concept ludique, intelligent et ouvert je peux travailler ? Comment changer les règles de la consommation en faisant en sorte que la mode soit de nouveau pensée, imaginée et décidée dans la rue ? De quelle façon pourrait-on intégrer les richesses des uns et des autres au sein d’un même projet ? ». Je faisais part de mes réflexions, idées et propositions autour de moi : « non, trop différent », « on n’peut pas plaire à tout l’monde », « il y a des règles fondamentales à respecter ». En gros : je devais me contenter des schémas de création, distribution et communication habituels.

Je décidais alors de noyer ma peine en dépensant quelques euros pour quelques magazines… GLAMOUR mars 2011 : Hijab And The City…. « Wouha, chénial !!! Des filles qui pensent comme moi, et qui arrivent à réunir d’autres gens qui pensent comme moi, donc ça existe !! ». Alors c’était décidé : je réaliserai mon projet et mes idéaux ! « Non mais… Océane, je t’assure… retire cette idée de ta tête, s’il te plaît… tu n’iras pas loin ». RRRGGGhhhhhh !!!! Quelques mois plus tard, Hijab And The City dans Be, ELLE… Bon, ok, J’Y VAIS !! www.hijabandthecity.com, nous sommes le 1 novembre… « Pause ». Comme par hasard ! J’y jette alors un coup d’œil régulier,  et apparaît un nouveau projet. Puis le 6 décembre : « le Hat, c’est le moment de sortir vos crayons ! ». 2-3h plus tard, le mail et mes croquis étaient envoyés. Et quelques jours plus tard, la rencontre. La collaboration semblait donc évidente. Je ne suis donc pas folle : il est bien évidemment merveilleusement possible de monter un projet sensibilisant tout le monde, pour tout le monde, et où surtout chacun peut être lui-même !

C’est sur cette volonté commune de réunir et partager autour de la mode, afin de la rendre plus humaine, que je mets tout en œuvre pour mener à bien mon action et mes contributions pour My Little Society. Le BAG bien entendu toutes vos remarques et suggestions, et je crois qu’il est bien parti pour vous faire du charme celui là. À très vite !!

« Heureusement, l’imagination gît quelque part, entre la chance et le mystère ; la seule chose qui protège notre liberté en dépit du fait que les gens continuent d’essayer de la réduire ou d’y mettre fin complètement. » Luis Buñel

À la question hat or bag, vous avez répondu « OH OUI, le BAG c’est carrément funky et fi-fille ! » ou un truc dans le genre… En gros, l’idée du bag vous réjouit, et ce n’est pas pour nous déplaire pour des raisons de faisabilité et de rentabilité ! J’ai pu vous présenter dans le précédent billet les croquis d’Océane, lectrice de HATC et styliste de formation, mais on souhaite attirer votre attention sur deux modèles que nous pensons porteurs.

Avant de vous donner plus de détails (surtout pas d’impatience. Vos interrogations son nombreuses mais My Little Society, c’est un business qui se construit au quotidien !), sachez que nous envisageons la création d’une ligne de BAGS avec chaque mois un BAG qui aura une forme différente, une couleur différente et/ou sera constitué à partir d’un matériau différent, des caractéristiques qui feront de chaque BAG My Little Society une pièce unique et identifiable ! Ça vous parle ?

Passons donc aux choses sérieuses et regardez ces merveilleux croquis… Projetez-vous, imaginez le produit fini ! Il va falloir se décider rapidement, on doit d’ici la fin de semaine réaliser un proto et lancer au plus vite la production. Pensez mode, praticité, beauté, singularité… Dites-nous lequel du V ou du H vous préférez, et accompagnez votre choix d’un argumentaire concis et efficace !

Bonnes années 2012, 2013, 2014… 3000 ! À l’heure où la plupart des gens digèrent encore les festivités des réveillons, je viens de finir mon tour des fabricants de maille. Et mon avis est bien mitigé. J’ai vu le meilleur comme le pire, et quelques problème se posent à nous. Voyez par vous-mêmes !

Chine points positifs : bonne technique, qualité exceptionnelle, réactivité points négatifs : 3 intermédiaires, 8 à 10 semaines, le nouvel an Chinois qui approche, paiement comptant… France points positifs : proximité, conditions de paiement, sympathie points négatifs : coûts de fabrication élevés (autour de 7 € !!), réactivité faible, technique mal maîtrisée Italie points positifs : qualité et innovation, technique du produit maitrisée (Armani, Moncler, Prada…) points négatifs : quantités minimums imposées sont de 3000 pièces par mois. Coûts de revient élevés Tunisie points positifs :   envie et dynamisme, bonne qualité, coûts de revient plus raisonnables points négatifs : j’attends à ce jour les propositions d’une usine de confection, mais je pense qu’ils ont d’autres préoccupations…

Conclusion : pour arriver au bout de ce Hat, il nous faudra du temps, et cela nous amènerait à proposer une première collection pour le debut du printemps ! C’est pour ça qu’il a fallu réfléchir à un plan B. Au regard des réflexions et de vos remarques, et comme j’ai vu que l’idée d’un sac comme accessoire et marque à créer revenait assez souvent, nous avons exploré cette piste. C’est d’ailleurs dans le cadre du brainstorming que nous avions fait il y a quelques semaines que nous avons été contactés par une créatrice pleine de talent et d’énergie qui nous a fait plusieurs propositions de croquis. Du coup, le sac a semblé être une évidence !

Mais je me dois de vous consulter car je pense que vous comprendrez ce rebondissement. Il s’agit de différer la sortie du HAT au regard des contraintes de production, et travailler en attendant et en parallèle sur le sac. En regardant les très jolis croquis envoyés par Océane, je me suis dit « voilà les femmes HATC ou My Little Society ! ».

Ainsi, je vous  le demande : BAG or HAT ? Nous devons prendre une décision très vite !

X